Atelier de filage au rouet et au fuseau, en Isère (38) à lans en Vercors

Atelier de filage au rouet et au fuseau, en Isère (38) à lans en Vercors

Dimanche dernier, les fuseaux et rouets étaient tous de sortie pour un stage d’initiation au filage de la laine. Ces deux amies, grandes tricoteuses et amoureuses des fibres, avaient craqué pour des superbes fibres cardées d’alpaga, qu’elles souhaitaient apprendre à filer.

Nous avons donc commencé la journée par parler un peu des différents types de fibres qu’on peut filer, de la toison brute aux rubans peignés, en passant par les nappes cardées. On a ensuite abordé le principe de base du filage avec le fuseau, outil simplissime s’il en est et qui permet de bien décomposer chaque étape: étirer les fibres, leur donner de la torsion, puis enrouler le fil autour de la tige du fuseau.

Dès que les fils ont commencé à être un peu réguliers, et les mains un peu plus à l’aise dans les mouvements… nous sommes passés sur le rouet.
Là aussi on y est allés doucement, en commençant d’abord par maîtriser le pédalage dans chaque sens. Puis hop, on a rattaché un bout de fibre sur la bobine et c’est parti !

Pincer le fil et étirer les fibres jusqu’au diamètre souhaité, changer de main pour pincer un peu plus haut et laisser remonter la torsion, enfin laisser partir le fil qui va s’enrouler autour de la bobine… Pour affiner les gestes et “sentir” les différences entre chaque mode de préparation des fibres, on a alterné entre des nappes cardées de laine Bizet, du ruban peigné de Falklands, des nappes cardées mélangeant bambou et laine ultra fine maco-mérinos, du ruban peigné “mystère” avec de jolies fibres très longues…

 

Une petite pause déjeuner au soleil, puis nous avons attaqué l’après-midi avec la cardeuse à rouleaux: un moment toujours magique que de voir les différentes fibres, textures et couleurs se mélanger et créer de véritables œuvres d’art reflétant la personnalité de chacune… En plus de la cardeuse, on a aussi testé les cardes à main et la hackle, sorte de grands peignes dont on tire un ruban peigné de fibres mélangées.

 

Enfin, chacune s’est remise au filage sur son outil de prédilection: le rouet, véritable coup de foudre pour l’une, tandis que l’autre reprenait le fuseau, fascinant par sa simplicité !

 

On a terminé par le retors des célibataires filés pendant la journée: une explosion de couleurs et de textures entre les filés-main et les nappes cardées !

Au final, une très belle journée pendant laquelle elles ont appris toutes les deux à la fois à filer la laine au fuseau et au rouet, mais aussi à en savoir plus sur les propriétés des fibres (brutes, cardées ou peignées, rustiques ou superfines…) et l’influence du filage et du retors sur l’utilisation qu’on veut faire des filés-main. Le must pour mieux comprendre et maîtriser son tricot après 🙂

 

*** Vous souhaitez découvrir les bases du filage au fuseau ou au rouet, ou perfectionner votre geste, découvrir d’autres méthodes de retors, apprendre à filer des fils fantaisie, vous initier au maniement d’une cardeuse à rouleau ou des cardes à main ? Rdv sur la page “Stages et ateliers” et contactez-moi pour en discuter ! ***

 

Pour aller + loin: 

  • Mon tutoriel pour fabriquer un fuseau en bois et pâte fimo, parfait pour débuter et si joli (c’est ceux que j’utilise au quotidien, et qu’on a utilisé pour le retors voir dernière photo). Je propose aussi des Kits pour fabriquer votre propre fuseau en fimo.
  • Les 2 rouets sont des “Bliss” de Woolmakers. Un super petit rouet polyvalent.. dont le seul défaut est la taille très limitée de ses bobines ! (frustrant pour les retors ou fils fantaisie)
  • Une super adresse pour tester plusieurs modèles de rouets différents et voir lequel vous préférez: Heikemade à Grenoble (Isère 38). Elle est aussi revendeuse de rouets Kromski.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *